SALES DEFAITES NOVEMBRE 2015

Publié le 25 Novembre 2015

5/10 Le criminologue Alain Bauer s'est fait entarter alors qu'il participait aux Géopolitiques de Nantes. Le «Commando Amour et Chantilly» explique : «Si la surveillance est désormais totale, si la répression se militarise, si des dizaines de personnes perdent des yeux ou la vie à cause de la police, nous le devons notamment à Alain Bauer» (Libération).

8/10 Le « centre d’appel “tranquillité publique” », que viennent de lancer les « élus » de la Ville de Rennes, avec son application mobile baptisée « RenCitéZen », encourage une politique d’incitation à la délation publique (La Rotative).

10/10 Un dispositif de surveillance visant la bibliothèque anarchiste La Discordia, dans le Nord-Est de Paris, a été trouvé dans l’école Montessori située juste en face de la bibliothèque, au premier étage dans un cagibi donnant sur la fenêtre (Elise-Chanson).

13/10 Les cinq salariés d'Air France placés en garde à vue dans le cadre de l'enquête sur les « violences » du 5/10 passeront en correctionnelle le 2/12 pour violence en réunion. Ils sont soupçonnés d'avoir eu un rôle actif dans les incidents en marge du comité d'entreprise consacré à l'annonce d'un nouveau plan de restructuration menaçant 2.900 emplois. Deux dirigeants d'Air France avaient alors été molestés et obligés de s'enfuir, leurs chemises déchirées, en escaladant des grilles. Une vingtaine de salariés font également l'objet de procédures disciplinaires (L'Humanité).

14/10 Naufrage d'un cargo en Mer du Nord le 6/10 laissant s’échapper entre 100 et 200 tonnes de fioul, après une collision avec un méthanier. Cela correspond quantitativement à un dégazage sauvage, a précisé la préfecture maritime (Le Télégramme).

14/10 Démolition au bulldozer d'un campement à la Souillarderie (Nantes) où sept personnes habitaient. Les personnes se retrouvent à la rue sans rien.

16/10 Les drones américains ont tué en cinq mois 90% de civils en Afghanistan et au Yémen (L'express). Le 5/10 un hôpital à Kunduz (Afghanistan) a été bombardé probablement par l'armée américaine (AFP). Le 30/9 l’Arabie Saoudite a bombardé à l’aveuglette au Yémen : 131 civils tués (Tunisi Focus).

17/10 Plus de 17.000 reconduites à la frontière auront été effectuées en 2015, contre 15.000 l'an dernier, déclare Cazeneuve. En 2011, sous Sarko, le chiffre était de 12.054 (Var-matin).

17/10 Commémoration du 17 octobre 1961. Ce jour-là, des dizaines de milliers d'Algériens manifestent pacifiquement à Paris contre le couvre-feu qui les vise et la répression organisée par le préfet de police Maurice Papon. Réponse policière : des dizaines d'Algériens, peut-être entre 150 et 200, sont exécutés. Certains corps sont retrouvés dans la Seine (Monde).

19/10 La relaxe de l'écrivain Erri de Lucas qui soutient la lutte contre la ligne TGV Lyon-Turin ne doit pas faire oublier que 800 autres défenseurs du bien commun sont aujourd'hui poursuivis en Italie pour leur lutte contre ce funeste projet (France3).

20/10 Les agents de sécurité de la SNCF et de la RATP pourront inspecter visuellement ou fouiller les bagages et procéder à des "palpations de sécurité". Ils pourront également travailler en civil et être autorisés à porter une arme (Express).

21/10 Le gouvernement britannique et EDF ont officialisé lundi un accord portant sur la construction par la France de deux réacteurs nucléaires de type EPR au Royaume-Uni (Huffingtonpost).

23/10 Un an après la mort de Rémi Fraisse, tué par un gendarme à Sivens, la marche prévue le 25/10 pour lui rendre hommage a été interdite après une manigance de la FNSEA (Reporterre). Selon un rapport de la la Ligue des Droits de l'Homme (LDH), le décès du jeune homme résulte du choix «délibéré» de «l'autorité politique» de faire exercer «par les forces de l'ordre un niveau de violence considérable» pour évacuer les opposants du site (Newsmemorandum). Le 20/10 Reporterre affirmait avoir recueilli des informations et des témoignages qui contredisent le rapport des forces de l’ordre dans cette affaire.

23/10 Les Républicains nantais dénoncent le caractère anti-démocratique du projet d’installation du CHU sur l’île de Nantes, le coût pharamineux du projet (trois fois le coût de l'aéroport de Notre-Dame des Landes) et son impact sur les finances du CHU. L'Autorité environnementale émet des réserves sur l’accessibilité du site et son exposition particulière aux « crues extrêmes » (Stop le transfert du CHU).

24/10 A Guingamp (29), un millier d'opposants au projet d'exploitation minière inutile, polluant et coûteux. La société Variscan Mines a pour projet d’explorer le sous-sol de vingt-cinq communes alentour (Le Télégramme). Le 10/10 le gouvernement a octroyé à cette société un permis exclusif d’exploration de la zone dite de Beaulieu, s’étendant sur 16 communes, à une cinquantaine de kilomètres au nord de Nantes, pour mettre à jour des gisements d'étain et de métaux rares (Presse Ocean).

26/10 Manuel Valls se rend aux Mureaux (78) pour présenter le dispositif de caméras embarquées pour les policiers censés lutter contre des contrôles d'identité discriminatoires (Parisien), dix ans jour pour jour après les émeutes qui ont suivi la mort, à Clichy-sous-Bois (93), de Zyed Benna (17 ans) et Bouna Traoré (15 ans) poursuivis par la police. Le 18/5, les deux policiers poursuivis dans cette affaire pour non-assistance à personne à danger ont été relaxés (Clap33 22/10).

26/10 Projet de mines de charbon dans la forêt d’Hambach (Rhénanie) vieille de 12 mille ans et menacée de destruction. Trois opposants à ce projet sont actuellement incarcérés dans les prisons d’Aix-la-Chapelle et de Cologne pour avoir résisté à l'entreprise RWE et ses hommes de main. Durant leurs arrestations, les flics et les services de sécurité de l’entreprise ont cassé le nez et plusieurs dents d’un opposant (lechatnoiremeutier). Le 15/10 un manifestant a été arrêté pour avoir bloqué un convoi sur la route du chantier. Battu par les services de sécurité et par la police, il aurait un poignet cassé, des contusions et une blessure à l’oeil (Secoursrouge).

27/10 A Bayonne huit mille personnes manifestent contre la ligne à grande vitesse (LGV) qui doit relier Bordeaux à l'Espagne via le Pays Basque. Elles dénoncent "l'inutilité" de nouveaux équipements entre Bordeaux et Hendaye et réclament la remise en état des voies existantes (France3).

28/10 Fusillade à Marseille. Pour Stefan de Vries (RTL Nieuws, Pays-Bas) : « il faut légaliser le cannabis, car le problème des banlieues est lié à la drogue. En la matière, la France mène une politique désastreuse et arriérée. Beaucoup d’autres pays ont déjà franchi le pas, mais pas les Français. Les violences dans les quartiers sont le prix à payer pour cette politique de l’autruche et cette vision dogmatique... En France, la police donne l’impression de protéger l’Etat plutôt que les citoyens... A la base, la société française est profondément inégalitaire. Les banlieues sont tenues à l’écart » (Courrier international). Illustration à Nantes, dans les quartiers Malakoff et Bottière, où des coups de feu ont été tirés. Réponse : une intervention policière massive, avec contrôles, fouilles, palpations, dans le but de trouver des produits stupéfiants et des armes. Un jeune homme de 26 ans a été interpellé avec six grammes de shit. Un garçon de la Bottière de 16 ans a également été arrêté (Ouest France).

29/10 Conférence internationale sur le climat à Paris : le gouvernement français s’apprête à rétablir les contrôles aux frontières pendant un mois,. Cette mesure d’exception est prise « en cas de menace grave pour l’ordre public ou la sécurité intérieure ». La société civile, qui compte se mobiliser en masse, semble particulièrement visée. Nombre de délégations venant de pays du Sud rencontrent des difficultés pour obtenir leurs visas (Bastamag).

30/10 Exode : Trente cinq personnes meurent en mer entre l'Espagne et le Maroc. Cinquante-six personnes se sont noyées en trois jours entre la Grèce et la Turquie (AFP). Le 25/10, Vingt-neuf personnes étaient retrouvées mortes sur la côte libyenne (AFP). Le 23/10 quarante-sept personnes sont transportées par avion de Calais vers le centre de rétention de Nîmes (Midi Libre). A Paris : plus de 1300 personnes sont évacués du lycée Jean Quarré figaro. Le 22/10 Cazeneuve annonce l'arrivée à Calais de 460 gendarmes et CRS supplémentaires. Le 19/10 Les incidents se multipliaient aux frontières dans les pays des Balkans en Europe. La décision de la Hongrie de fermer ses frontières a forcé des milliers de personnes à passer par la Croatie et la Slovénie (BBC). Le 30/9 à Calais, une personne est morte percutée par une navette de fret aux abords du tunnel sous la Manche. C'est la treizième depuis juin (Monde). 30/10 Le gouvernement autrichien a confirmé son intention d’édifier une barrière le long de sa frontière avec la Slovénie, une première dans l’espace Schengen (Geopolis). Le 28/9, un camp à Vintimille, à la frontière franco-italienne, a été évacué par la police (Express).

30/10 Les entreprises ont jusqu'au 23/11 pour répondre à un appel d'offres lancé l'État pour "débroussailler" et "rétablir" l'accès "et clôtures de la desserte routière de l'aéroport" de Notre-Dame-des-Landes. La préfecture de Loire-Atlantique annonce très clairement dans un communiqué que : "L'État engage la reprise des travaux" (France Bleu). Le 29/10 a eu lieu un rassemblement, devant le tribunal de Nantes pour soutenir la nouvelle maison occupée sur la ZAD, qui servira de conserverie et de lieu de vie (Nantes Revoltée). Le 20/10 la « justice » validait la demande d'expropriation déposée par Aéroports du Grand Ouest contre trois familles qui vivent dans la zone d'aménagement du futur aéroport (Ouest France). Le 20/10 Valls déclarait « l’Etat ne cèdera jamais face aux intimidations d’une minorité d’individus ultra-violents » à propos du mouvement contre l'aéroport de Notre Dame des Landes. Il se situe dans la lignée des déclarations précédentes traitant de « voyous » les salariés et syndicalistes d’Air France (Alainrefalo). Le 16/10 circulaient des rumeurs de préparation d’une opération commando sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, par des groupements de types milices privées issues des milieux du transport routier et du BTP pro aéroport. À Sivens, de telles actions violentes avaient été portées par des milices de la FNSEA et la préfecture du Tarn (Acipa). Le 9/10, un poids-lourd s'est perdu dans la nuit sur une départementale qui traverse la ZAD de Notre Dame des Landes. Le chauffeur est resté tranquillement dans sa cabine jusqu’au matin où un véhicule est venu le chercher. La gendarmerie elle parle de « kidnapping », « prise d’otages », « séquestration », « embuscade », etc. et se mobilise massivement tandis qu'un hélicoptère survol le lieu pendant des heures (Zad Nadir).

30/10 Pour renforcer «l'armement et les équipements» de protection de la police et de la gendarmerie. Plus de seize millions d'euros seront débloqués dès 2016 (AFP).

31/10 Les armes policières, utilisées en France et exportées dans le monde entier, sont fabriquées sur le sol français, et notamment par l'entreprise Nobel Sport, basée à Pont-de-Buis (29). Le week-end du 25/10 ont eu lieu autour de cette usine des actions, des discussions et des rencontres (Nantes Révoltée). France Info, à propos de ce week-end, en hommage à Rémi Fraisse et contre les violences policières, sort un article intitulé « Les Black Blocs s’entraînent en France avant la COP21 ».

Zong du Groupe Déjacque (FA-Nantes)