SALES DEFAITES - DÉCEMBRE 2016

Publié le 20 Février 2017

Militarisme : 4 000 soldats de l'OTAN sont massés à la frontière russe, dont 300 soldats français équipés. Il s'agit, après l'annexion de la Crimée et le conflit en Ukraine, de défendre les pays baltes contre les russes./ Les Tirailleurs sénégalais, au bout de 50 ans, reçoivent la nationalité française et des droits. Ils vivent en foyer et ont entre 77 et 88 ans. Ils ont servi entre 1870 et 1962 et venaient de toutes les colonies françaises. Ils étaient 200 000 lors de la première guerre, 150 000 lors de la 2e. et 60 000 en Indochine. Les pensions ont été gelées entre 1959 et 2006 puis ils ont reçu 336e/semestre. Il seraient aujourd’hui mille vétérans. En novembre 1944 à Dakar, 1280 prisonniers libérés par les allemands se sont retrouvés dans le camps de Thia Roye. Ils ont manifesté pour recevoir des indemnités et pensions. La France a tiré sur les manifestants faisant 70 morts, 70 blessés graves, 100 légers et 34 arrestations.

Réfugié.es : En Hongrie, un réfugie écope de 10 ans de prison pour « terrorisme » parce qu'il a franchi la frontière. Il est accusé d'avoir été le meneur d'une émeute sans preuve tangible. Ses soutiens au procès ont eu une amende./ A Saint Denis (Seine Saint Denis), des centaines de réfugié.es sont évacué.es. Il y a eu 30 opérations de ce genre dans l’année./ Alger expulse 1 500 africains de l’ouest et en enferme d’autres à Tamrasset dans 25 préfabriqués. Ils doivent faire leur besoins dans des sacs plastiques, reçoivent un repas de riz et 2 bouteilles de lait par jour, n’ont pas d'eau ni de sortie et sont tabassés. Les autres réfugiés restent terrés, même si beaucoup travaillent comme ouvriers ou dans les restaurants./ Frontex accuse les ONG de collusion avec les passeurs. Comme si les humanitaires étaient la cause plutôt qu’une réponse au problème posé par les frontières européennes qui ont fait 3 777 morts en 2015.

Répression : Le meurtrier de Rémi Fraisse a été blanchi par le GIGN et le défenseur des droits. Quand au lieutenant colonel responsable, il a été promu colonel. Denis Favier, le directeur de gendarmerie qui a couvert le meurtrier, est nommé à la tête de la sûreté de Total. Il a porté plainte pour injure contre un internaute qui doit verser 13 000 euros./ Un décret autorise les policiers municipaux à porter des 9mm./ L’amendement Linkenheld permet d’expulser de leur logement vendeurs et consommateurs de cannabis ainsi que leur famille. Cela ne concerne pas les propriétaires./ En Alabama, Ronald Smith, 21 ans, est exécuté par injection. Le condamné a agonisé 13 mn. En 2014, dans l’Ohio, Denis Mac Guire a agonisé pendant 25 mn. En 2014, dans l’Oklahoma, Clayton Lockett a agonisé 43 mn et 2h pour Joseph Wood en Arizona./ Aux Royaumes-Unis, 306 policiers sont accusés d’abus sexuels./ Mylène Palisse, conseillère d'insertion à Tarbes, dénonce, dans l’article de l'Huma "cochez la case jihadiste", les grilles d’évaluation de la radicalisation et de détection de suspects, par exemple en signalant les prières collectives, les signes de confession, ceux qui éprouvent un sentiment d'injustice, parlent de complot, sont influençables, frustrés, avec des complexes d'infériorité ou des problèmes d'identité. Elle estime ne pas être agent de renseignement et ne pas avoir à faire un travail de police au risque de perdre la confiance de ceux qu'elle est censée aider./ Circulaire Robert Gelci, chef procureur, sur Légifrance rappelant que sous état d'urgence la participation équivaut l'organisation de manif et coûte 6 mois de prison et 7 500e. Le non respect des deux sommations et le visage dissimulé coûtent 1 500e et 3 000 si récidive. La circulaire recommande les peines pour outrage et rébellion, la fouille, l'arrestation autour des manifs, la captation d'images, le traitement des plaintes en interne, l'usage d'un questionnaire de deux pages pour la traçabilité./ 9 poursuites, 5 incarcérations et éloignement d'île de France pour l'incendie d'une voiture de police quai Valmy. Le dossier est vide, sans preuves. Les services de renseignement s'appuie sur un témoin anonyme et trouve des suspects dans une manif de la semaine précédente. Les interpellations ont précédé les auditions des policiers./ A Nantes, marche pour Adama Traoré et ses deux frères emprisonnés sans preuves. Le GUD fait une courte apparition. La BAC a procédé à quelques arrestations en début de manif. Il n’y avait aucun media./ Paris Xe, 3 militantes du PKK ont été assassinées en 2013 par Omar Guney qui vient de mourir avant son procès. La complicité turque et française est suspectée. En France, depuis les années 80, des arméniens, des africains du sud, des marocains, des tamouls, des basques ont été exécutés./ A Houdan (Yveline), arrestation de militants de L214 qui posaient des caméras dans des abattoirs./ Gaspar Glanz, de Taranis news, interpellé en octobre à Calais , découvre qu'il est fiché S, c'est-à-dire « susceptible d'actes de violence ». On lui reproche des propos injurieux envers la police sur Facebook et le "vol" d'un talkie-walkie. Il doit pointer une fois par semaine au commissariat. Il y a 20 000 fichés, dont la moitié comme islamiste, sur simple soupçon./ A Vierzon, un homme de 18 ans, pourtant reconnu comme fragile psychologiquement, prend 5 ans de prison dont 3 fermes pour consultation de site terroriste, commentaires violents et parce qu’il aurait communiqué avec des fichés S./ A Vanne, un exercice anti attentat est effectué en criant « alla akbar », assimilant islam et terrorisme devant les élèves./ L'état d'urgence va être prolongé jusqu'en mai 2017 pour « sauver la démocratie ». Le commissaire aux droits de l'homme européen dénonce les mises en résidence, perquisitions injustifiées, la stigmatisation des musulmans et des migrants. Avec la Turquie et l’Ukraine, la France est le seul pays de la zone euro sous état d'urgence prolongé./ Selon la commission nationale de contrôle technique des renseignement, il y a 20 282 personnes espionnées/an pour terrorisme, menace de l'indépendance nationale, de l’intégrité du territoire, défense nationale ou des intérêts politique, économique et industriel./ Jean François Martin a été éborgné à Rennes au LBD en novembre (comme 40 personnes en France depuis 2007). Les coupables sont entendus par l'IGPN. Les flics eux manifestent./ Yannick Rousselet de Greenpeace a été perquisitionné par la DGSI et convoqué en GAV. Son matériel informatique a été saisi. Il serait coupable de violation du secret défense, sans doute suite aux publications dans les médias sur le transport de déchets nucléaires./ Maxime Azadi de l’Agence de presse kurde et de Mediapart a été arrêté en Belgique sur demande de la Turquie./ La police a trafiqué 40 tonnes de cannabis sans l'accord de la justice « pour infiltrer les réseaux ».

Entreprises : A l'usine Thales d’Etrelles (35) un délégué du personnel et adhérent CNT risque 5 ans de prison ferme, 300 000 euros de dommages et un licenciement, après un courrier divulguant les salaires dans l'entreprise et pour un enregistrement du directeur et de gendarmes. Cette accusation a aussi pour but de mettre en cause son témoignage à propos du suicide d'une employée lié au management./ Lactalis, centrale d'achat responsable de la crise du lait par la baisse des prix, attaque France 2 pour atteinte à la vie privée./ En Afrique de l’ouest, dans les plantations de cacao de Ferrero, des enfants travaillent de manière forcée, à la machette, parmi les produits chimiques. Les conditions sont aussi intolérables concernant les plantations d'huile de palme en Indonésie (Wilmar, Nestlé, Colgate)./ A Tarbes, 17 salariés de la clinique du groupe Médipole (8.8 milliards pour les actionnaires) sont référés en justice pour grève et occupation contre le manque de moyens et les bas salaires. Deux personnes ont été blessées par un médecin sur un barrage filtrant./ Gréves des postes contre la baisse des effectifs, les plans sociaux pluri-annuels, l’intensification du travail. En 2015, 7 300 postes ont disparu et 48 000 depuis 2008. On est passé de 17 000 à 9 000 bureaux de poste, avec des relais commerçant. Des employés se sont suicidés. 20 000 CDD ont été créés. Les responsables se justifient par la « baisse du trafic du courrier ». Pourtant, il y a une hausse du chiffre d’affaire. Les salaires sont gelés et les absences fréquentes. 100 000 emplois ont été détruits en 13 ans. Les effectifs ont baissé de 30 %. Les employés sont fliqués par Géopad et certaines heures supplémentaires non payées./ Au Luxembourg, trois lanceurs d’alerte sont jugés pour avoir fait fuiter des fraudes fiscales. La loi Sapin, censée les protéger, propose une procédure complexe, où il faut travailler dans l’entreprise que l’on dénonce, avertir son supérieur hiérarchique, la justice, et les médias après 3 mois. Sont exclus professions militaires et médicales./ Entrée en vigueur de l’article 67 de la Loi Travail facilitant le licenciement, « pour que les patrons n'aient plus peur d'embaucher », en fonction de la baisse des activités, des commandes, de la hausse de l'automatisation. Les dommages et intérêts au prud’homme sont plafonnés./ Retailleau veut ouvrir les transports express régionaux à la concurrence. Des milliers de postes ont déjà disparu./ L’économiste Yves Croset rappelle dans Presse Océan qu’il y a déjà 9 aéroports dans les Pays de la Loire qui sont des gouffres financiers, que le déplacement de l’aéroport entraînera plus d’urbanisation et qu’il n’y aura pas plus de trafic aérien et pas non plus plus d’activité./ A Arzuma (Landes) des malades de l’amiante sont en procès avec EDF pour exposition sans protection. Il y a 125 malades et 39 morts./ Mise en place de tests salivaires de cannabis dans les entreprises aux postes sensibles./ Attac organise des actions non violentes pour dénoncer l'exil fiscal de la BNP. Des personnes allongées sont sorties par la police.

Précarité : En 2015, il y a eu 497 morts dans la rue recensés en France (ce qui représente 20 % de la réalité, soit 2 800 morts). Il y a 28 ans d’écart d’espérance de vie avec les autres personnes. 29 migrants sont morts dans la rue en 2015. Il y a 141 mille sans abris en France. A Nantes, il y a 250 migrants à la rue dont 100 enfants et 1600 roms. Les appels au 115 ont augmenté de 6 % et seulement la moitié accèdent à un hébergement d’urgence. Le nombre de jeunes a augmenté de 11 %. Le Secours populaire observe une hausse de 12% des demandent d’aide.

Environnement : Dérogation européenne pour l’usage de pesticides et perturbateurs endocriniens à l’origine de diabètes, cancers et infertilités sous la pression des lobbies. Bayer, Basf et Sagenta en produisent 87 mille tonnes/an./ A Nantes, au Tripode, 1800 personnes ont été exposées entre 1972 et 1993 à l'amiante. Elle ont une espérance de vie réduite de 6 ans et vivent dans l'anxiété. Elles demandent des réparations et départ en préretraite. A Besançon, 40 salariés ont été exposés pendant quatre ans./ Un train de déchets nucléaires très radioactifs traverse la France de la Manche vers la Suisse avec 72 containers./ 6e extinction de masse en 500 millions d’années. 85 604 espèces animales et végétales disparaissent à cause de la pollution, l’agriculture, l’industrie, la surexploitation, le climat, l’artificialisation./ 140 mille substances chimiques ont été produites au XXe. Elles représentent 4 100 milliards de chiffre d'affaire/an. Si certains produits sont interdits, il suffit d'une variation de composés pour proposer un produit de substitution (jusqu'à la prochaine interdiction). Par exemple, l'amiante a été remplacée par la fibre de céramique réfractaire.

credit photo : http://thedailybanter.com/2014/02/the-morning-banter-ukraine-protests-north-korean-drawings-jimmy-fallon-ratings-and-breaking-bad-discussions/

http://fa-nantes.over-blog.com/ https://fr-fr.facebook.com/jdejacque/